Comment se présente le médicament homéopathique ?

Le médicament homéopathique se présente principalement sous deux formes : le tube de granules et la dose de globules. Il s’agit souvent de médicaments homéopathiques unitaires, fabriqués à partir d’un seul principe actif ou souche.

D’autres formes pharmaceutiques associant plusieurs souches sont disponibles : comprimé, sirop, solution buvable, pommade, suppositoire…

Quelle est l’origine des médicaments homéopathiques ?

Les médicaments homéopathiques appartiennent principalement à trois règnes :

  • Le règne végétal : Il s’agit de plantes sauvages ou cultivées. Toute ou une partie de la plante servira à la préparation du médicament. Par exemple, Allium cepa (Oignon), Chamomilla vulgaris (Camomille allemande), Pulsatilla (Anémone pulsatille)…
  • Le règne animal : Le médicament homéopathique est préparé à partir d’excrétions ou d’organes d’animaux. Par exemple, Apis mellifica (Abeille), Cantharis vesicatoria (Cantharide ou mouche espagnole), Lachesis (venin de serpent), Sepia (encre de seiche)…
  • Le règne minéral et chimique : Il s’agit de minerais, de métaux et de substances chimiques naturelles ou de synthèse. Par exemple, Phosphorus (Phosphore), Sulfur (Soufre), Aurum (Or), Calcarea phosphorica (Phosphate tricalcique), Argentum nitricum (Nitrate d’argent)…

Faut-il éviter de toucher les granules avec les mains ?

Pour des raisons d’hygiène, il est préférable d’utiliser le compte-granules intégré qui permet de porter les granules directement sous la langue.

Cependant le contact des granules avec la main n’altère en rien leur efficacité. En effet la technique de triple imprégnation utilisée dans la fabrication des granules procure une homogénéité et une stabilité aux médicaments homéopathiques

Pourquoi les médicaments homéopathiques sous forme de tube de granules et dose de globules ont des noms latins ? 

La dénomination latine est universelle et ne change pas d’un pays à l’autre. Elle correspond à une codification précise.

Tous les médecins et pharmaciens du monde identifient ainsi de la même façon les médicaments dont ils parlent.

Que signifie CH ? 

CH sont les initiales de Centésimale Hahnemanienne. Ceci indique que le médicament a été préparé par dilutions successives au centième à partir de la teinture mère. Entre chaque dilution, la solution est soumise à une succussion appelée dynamisation suivies à chaque fois d’une dynamisation. Ce mode de préparation a été mis au point par Samuel Hahnemann, fondateur de l’homéopathie.

Le chiffre qui précède CH signifie le nombre de dilutions successives réalisées.

5  CH signifie que le médicament a été dilué 5 fois au centième (10-10) en partant de la teinture mère.

9  CH signifie que le médicament a été dilué 9 fois au centième (10-18) en partant de la teinture mère.

30 CH signifie que le médicament a été dilué 30 fois au centième (10-60) en partant de la teinture mère.

Pourquoi n’y a-t-il pas de notice explicative accompagnant les tubes de granules et les doses de globules ?

L’homéopathie est une thérapeutique individualisée.

Deux personnes atteintes de la même maladie ne se verront pas prescrire le même médicament.

Un même médicament homéopathique peut être indiqué dans le traitement de plusieurs affections. Par exemple, Belladonna trouve son indication dans les fièvres d’installation brutale avec transpiration, au cours d’une pharyngite mais aussi dans les bouffées de chaleur en périménopause ainsi que dans un érythème solaire.

Les médicaments homéopathiques sont-ils remboursés par la CNAM et/ou les assurances complémentaires ?

Actuellement la CNAM ne rembourse pas les médicaments homéopathiques. Ils sont remboursés par certaines assurances complémentaires et mutuelles. Il est important de préciser que des études médico-économiques ont montré qu’à efficacité égale voir supérieure par rapport à la prise en charge conventionnelle, l’homéopathie permet à un moindre coût et/ou avec moins d’arrêt de travail une prise en charge aussi efficace de certaines pathologies : Les rhinopharyngites récidivantes, les bronchiolites, les troubles anxieux de l’adulte…

Pourquoi adhérer à la Société Tunisienne d’Homéopathie ?

Adhérer à la STH, c’est appartenir à un groupe de médecins et pharmaciens ayant pour objectif commun d’acquérir et de développer des connaissances en homéopathie et soucieux de proposer à leurs patients une thérapeutique homéopathique basée sur a méthode clinique.

Pour adhérer à la STH, rejoindre la rubrique adhérer à la STH

Comment se former à l’homéopathie ?

La Société Tunisienne d’Homéopathie propose régulièrement aux médecins souhaitant intégrer l’homéopathie dans leur pratique une formation de base en homéopathie d’une durée de 160 heures et s’étalant sur deux années. Chaque année de formation comporte 5 séminaires de deux jours consécutifs chacun. Le programme complet est disponible dans la rubrique Formation

Comment se perfectionner en homéopathie ?

La Société Tunisienne d’Homéopathie propose à ses adhérents, médecins et pharmaciens formés en homéopathie, des séances de perfectionnement qui se déroulent sur 4 sites : Tunis, Sousse, Sfax et Gabès. Le programme complet est disponible dans la rubrique Formation

Pin It on Pinterest